Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


ZORRO

Femmes sous influence ou  Islamophobe sous influence ???

La polémique sur la burqa dépasse les limites du débat citoyen. Dans un face-à-face contradictoire, le député Jacques Myard affrontait Mohammed Moussaoui, président du CFCM. Au cours des échanges, le député a associé des femmes en burqa à des prostituées qui disent tapiner librement.


Dans la vidéo du débat, visible en ligne ce vendredi 26 juin sur le site du Figaro*, le président du CFCM Mohammed Moussaoui explique à Jacques Myard que l'interdiction de la burqa est contraire au principe de liberté individuelle.

M. Myard réfute cette vision car, pour lui, la majorité des femmes qui portent la burqa sont sous la pression des « mâles » (en français dans le texte). Et pour expliquer pourquoi il ne croit pas à la liberté de ces femmes, il ajoute : « Ça me rappelle ces prostitués qui disaient : "Je me prostitue librement, je n'ai pas de proxénètes". Et quelques années après elles disent : "On était sous la pression des proxénètes". »

 
La messe est dite ! Ainsi, pour le député de la République, la femme en burqa est à son époux ce que la prostituée est à son « proxénète ». Et ces propos sont lancés à la face du président du Conseil français du culte musulman. Plus loin, il se verra traité, « droit dans les yeux », de tenir des propos « hypocrites » ! Ceux qui avaient des doutes peuvent donc se rassurer : la polémique sur la burqa a perdu son caractère citoyen.

Député des Yvelines et maire de Maisons-Laffitte, Jacques Myard est membre de l'UMP. Il est l'auteur d'une proposition de loi (n° 1121), où il propose 15 000 euros d'amende pour toute femme qui porte la burqa. En cas de récidive, il propose un an de prison et 30 000 euros d'amende. Et si elle n'est pas Française, il propose une reconduite aux frontières par décision ministérielle.

Tag(s) : #Pensées et réflexions...

Partager cet article

Repost 0