Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Le mérite du mois de Ramadan
 
« Quiconque jeûne le mois de Ramadan poussé par sa foi et dans l’espoir de la récompense divine, Dieu l’absout de tous ses péchés passés » (Al-Boukhari et Mouslim).
 
« Quand arrive le mois de Ramadan, on ouvre les portes du Paradis, on ferme celle de l’Enfer et les démons sont mis aux fers. Un crieur crie alors : ô toi qui veux le bien, viens ! Et toi qui veux le mal, abstiens-toi  ! » (Al-Boukhari et Mouslim).
 
Dieu honoré et glorifié a dit : « Tout ce que fait le fils d’Adam est pour lui-même sauf le jeûne, il est pour Moi et c’est moi qui en donne la récompense. Le jeûne est un bouclier. Quand l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne de dire des choses obscènes et d’élever la voix. Si quelqu’un l’insulte ou le provoque au combat, qu’il se contente de dire « Je suis en état de jeûne ». Par celui qui détient l’âme de Mohammad (BDSL) dans sa main, la mauvaise haleine du jeûneur a certainement pour Dieu une meilleure odeur que le musc. Le jeûneur connaît deux joies : Quand il rompt son jeûne il se réjouit, et quand il rencontre son Seigneur, il se réjouit de son jeûne  » (Al-Boukhari, Mouslim).
 
« Quiconque rompt le jeûne d’un jour du Ramadan sans qu’il soit exonéré par une permission divine, ne pourras récupérer ce jour là même s’il jeûnait toute sa vie » (Abou ­Daoud ; Ibn Majah ; At- Tirmidhi).

 
Statut juridique du jeûne du mois de Ramadan 
 
Le jeûne du mois de Ramadan fait partie des cinq piliers fondamentaux de l’islam. Ce jeûne est une obligation pour tout musulman responsable (pubère et jouissant d’une raison) en état de jeûner.
 

Les actes obligatoires du jeûne
  • L’intention : Il suffit d’avoir l’intention, au premier jour avant l’aube, de jeûner entièrement le mois de Ramadan.
  • S’abstenir de tout ce qui annule le jeûne de l’aube au coucher du soleil, à savoir :
    • Tout ce qui aboutit à l’estomac par la bouche
    • Émission provoquée de sperme
    • Tout rapport sexuel
Remarque : le vomissement, qu’il soit provoqué ou non, n’invalide pas le jeûne. Il en est de même pour le saignement. 

 
Quelques règles concernant l’interruption du jeûne
  • Il est interdit à la femme qui a ses menstrues ou ses lochies de jeûner. Cependant elle doit récupérer les jours manqués.
  • Il est permis au malade de ne pas jeûner, ainsi qu’à la femme enceinte ou qui allaite. Il ou elle doit récupérer les jours manqués.
  • Il est permis au voyageur de ne pas jeûner. Cependant il doit également récupérer les jours manqués.
  • Il est permis au vieillard et à toute personne atteinte d’une maladie incurable de ne pas jeûner. Cependant ils doivent compenser en nourrissant un pauvre pour chaque jour manqué.
  • Celui qui mange ou boit par oubli, ceci n’a aucune incidence sur son jeûne.
  • Celui qui mange ou boit en pensant que l’heure du coucher du soleil est arrivé et qui ensuite s’aperçoit que ce n’est pas le cas. Ceci n’a aucune incidence sur la validité du jeûne.
  • En cas de doute : l’aube est-il arrivé ou pas, continuer de manger ou boire jusqu’à être sûr que c’est l’heure de l’aube. Ibn ‘Abbas dit : « Mange tant que tu doutes, jusqu’à ce que tu cesses de douter »
  • Celui pour qui le jeûne devient insupportable devenant un danger pour sa santé doit le rompre et le récupérer ultérieurement.
  • Celui qui interrompt volontairement son jeûne par des rapports sexuels doit jeuner le reste du jour, le récupérer et s’acquitter de l’acte expiatoire (al-kaffara) : Affranchir un esclave, s’il ne trouve pas jeûner 60 jours consécutifs, s’il en est incapable, nourrir 60 pauvres
  • Celui qui mange ou boit volontairement sans motif valable commet un grand péché et doit récupérer ce jour. Il doit s’acquitter de l’acte expiatoire « al-kaffara » (comme dans le cas des rapports sexuels).
  • Celui qui perd sa raison n’a pas à récupérer les jours manqués.


Les actes sans incidence sur le jeûne
  • Se baigner
  • Mettre du Kohl et des gouttes dans les yeux, les oreilles et le nez (pulvérisations)
  • La ventoline pour les asthmatiques
  • Rincer la bouche et laver le nez
  • Le siwak, y compris le brossage des dents avec du dentifrice.
  • Le fait que l’homme embrasse son épouse (et inversement) s’il est capable de se maîtriser
  • Toute sorte de piqûres ainsi que les prises de sang.
  • Tout ce que le jeûneur ne peut éviter : la salive, la poussière ...
  • Il est permis de se parfumer et de sentir le parfum
  • En cuisinant, goûter le repas sans l’avaler.
  • Se réveiller en état de Janaba (état d’impureté rituelle majeure suite à une émission de sperme).
  • Subir des examens médicaux (y compris de gynécologie)
  • Se rendre chez le dentiste pour se faire soigner ou arracher des dents.
  • Manger, boire ou avoir des relations sexuelles (dans le cadre d’un couple marié) du coucher du soleil jusqu’à l’aube.

Bienséance à observer pendant le jeûne
  • Prendre le souhour (le petit déjeuner de l’aube) et le retarder au maximum.
  • Hâter la rupture du jeûne 
  •  Faire des invocations à la rupture du jeûne :   
Le Prophète (bsdl) le faisait en disant : 

« 
Seigneur ! C’est pour Toi que j’ai jeûné, j’ai rompu mon jeûne en goûtant de Ton bien » (rapporté par Abou Daoud)
 
« Allahoumma laka soumtou wa ‘ala rizqika aftartou »
 
اللَّهُمَّ لَكَ صُمْتُ وَعَلَى رِزْقِكَ أَفْطَرْت 
  • Délaisser tout comportement qui est en contradiction avec l’esprit du jeûne :
  • Multiplier les bonnes actions : Lecture du Coran, actes de charités, invocations…
  • Multiplier les efforts dans l’adoration : Prières surérogatoires, Tarawih, doubler de ferveur durant les dix dernières nuits, retraite spirituelle à la mosquée …
 
 
Tag(s) : #RAMADAN

Partager cet article

Repost 0