Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


Les francs maçons de France (le grand orient de France), Les garants d'une France laïque, de la parité entre hommes et femmes.  Ces jacobinistes qui ont été les premiers à défendre la loi contre le port du voile à l'école, et bien sachez que cette secte a votés le vendredi 04 septembre à 56%, contre la liberté d'initier les femmes dans leurs loges maçonnique (voir article de libé ci-dessous).

Maintenant nous savons à qui nous avons a faire, à des pseudo-intello qui s'infiltrent dans tous les milieux stratégiques, politique économique média etc... pour insufler leurs pensés, pour garantir la liberté , l'égalité et la fraternité entres tous les citoyens de notre république. En faite nous devrions nous Musulmans de France envoyés à chaque francs maçons un nez rouge , pour repérer ces clowns de la république.


Article de libération

Pas de soeurs chez eux. Les francs-maçons du Grand Orient de France se sont une nouvelle fois prononcés ce vendredi contre la liberté pour ses loges d'initier des femmes, lors de son convent annuel (assemblée générale) organisé à Lyon.

L'an passé, six femmes avaient commencé leur initiation au sein de cinq loges du GODF, mais sans autorisation. Ce qui avait valu aux 169 maîtres maçons concernés une suspension par la justice maçonnique.

A Lyon, à la question de l'initiation des femmes, les délégués des 1.200 loges de la plus importante obédience maçonnique française «ont répondu non à 56%», a indiqué Gérard Contremoulin, chargé de la communication du Grand Orient.

Réunis à huis clos, ils se sont également prononcés «à 58,7%» contre l'affiliation au Grand Orient de France des femmes initiées au sein de la Grande Loge féminine de France ou de l'une des quatre obédiences mixtes du mouvement maçonnique français.

Le vote s'est déroulé sans débat «dans la mesure où le convent de l'an dernier avait renvoyé cette question aux loges», a précisé un frère sous couvert d'anonymat. Selon lui, les discussions ont eu lieu «à la base», parmi les 50.000 membres du GODF, et chaque délégué est arrivé au convent avec un mandat précis.

Les partisans de l'initiation des femmes «le sont au nom des principes même de la maçonnerie», notamment «l'égalité et la citoyenneté républicaine», à l'image de l'ancien Grand Maître du GODF Jean-Michel Quillardet, explique Gérard Contremoulin. A l'inverse, les opposants «semblent considérer qu'il faut rester "monogenre" lors de l'initiation», long «cheminement» où l'apprenti-maçon assiste aux travaux de l'obédience «sans avoir le droit de parler»,ajoute Gérard Contremoulin.

(Source AFP)

Tag(s) : #Pensées et réflexions...

Partager cet article

Repost 0