Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

audition

 

 

Les sons harmonieux sont, selon leur provenance de trois sortes.Ils peuvent provenir d'objet inanimés comme les flûtes, les cordes, le son produit par une baguette, le tambour et autres. Ils peuvent aussi être émis par le larynx d'un corps animé comme celui de l'homme ou autre animal pareil au rossignol, à la tourterelle et aux oiseaux qui roucoulent. Ces sons ne sont pas seulement beaux, mais si harmonieux et rythmés que les auditeurs en tirent un réel plaisir ; ces sons sont produits par la gorge de créatures animés. Les instruments à vent reproduisent les sons de la gorge. L'art tente ici d'imiter les choses créées. D'ailleurs, toutes les oeuvres fabriquées par les artisans et les artistes sont nécessairement une copie de la création produite par Dieu. C'est ce modèle (divin) qui inspire les artisans, et qu'il tentent d'imiter. Mais il serait trop long d'expliquer cet aspect. 

 

Écouter ce genre de son ne saurait être interdit en raison de leur beauté ou de leur harmonie. Du reste, nul n'est allé jusqu'à interdire le chant du rossignol ou des autres oiseaux ! Il n'y a aucune différence entre une gorge et une autre, ni entre un corps inanimé et un autre animé. C'est pourquoi l'analogie s'applique ici entre le son produit par le rossignol et ceux qui sont produits par l'ensemble des corps, et en particulier les sons produits par le larynx de l'être humain, par une baguette, un tambour, un tambourin, etc.

 

Cette analogie ne peut toutefois être valable pour les instruments à vent ni pour les instruments à cordes, dont la loi religieuse interdit clairement l'usage. Mais s'il sont interdits, ce n'est pas parce qu'il procurent du plaisir, autrement il aurait alors été légitime de faire l'analogie avec tout ce qui procure du plaisir a l'homme. En fait, quand le vin a été prohibé en raison de l'addiction qu'il suscite chez l'homme, on a même songé, au début, à briser les jarres conçues pour contenir le vin. L'interdiction a ainsi été étendus aux signes par lesquels se distinguent les consommateur de vin, dont justement les instruments à cordes et à vent. Aussi l'interdiction frappant les instruments à cordes et à vent est-elle une conséquence de l'interdiction du vin, de la même façon qu'il est interdit à l'homme de s'isoler en compagnie d'une femme qui ne serait pas sa parente, car cette situation est le prélude d'un rapport illicite. Tout comme il est interdit de regarder la cuisse (d'une femme) du fait qu'elle est proche des parties intimes. La consommation d'une faible quantité de vin, même si cela ne conduit pas à l'ivresse, est aussi prohibée du fait qu'elle incite à consommer davantage.

 

Tout interdit est entouré d'une enceinte sacrée : l'interdiction s'applique aussi bien à la chose prohibée qu'à ce qui l'entoure et la contient. Et cela, afin que l'enceinte qui l'entoure soit un bouclier et une barrière qui empêche quiconque d'y accéder, conformement à cette parole de l'Envoyé de Dieu (PBL) : "Tout  roi possède son enceinte, l'Enceinte de Dieu, ce sont Ses interdits.". (Bukhari et Muslim) Les instruments à cordes et à vents sont donc interdits en tant que conséquence de la prohibition du vin, et ce, pour trois raisons

 

- La première est que leur usage incite à boire du vin... 

 

- La deuxième raison est que ces instruments rappellent les

rassemblements complices des buveurs...

 

- La troisième raison pour laquelle l'usage des instruments à cordes et a vent est interdit, c'est que les débauchés ont pris l'habitude  d'animer leurs réunions avec ces instrument ; or il est interdit d'imiter leur comportement car celui qui cherche à ressembler à tel ou tel groupe doit être considéré comme l'un de ceux qui les composent ...

 

Il faut proscrire la flûte irakienne et tous les instruments à corde comme le luth, la harpe persane, le rebab, la lyre persane et autres instruments. Toutefois, d'autres instrument de musique ne tombent pas ous le coup de l'interdiction, comme le fifre des bergers et des pèlerins, le battement du tambour, la baguette et tous les instruments qui produisent un son agréable, harmonieux, à l'exception des instruments utilisés par les buveurs de vin...  

 

Tag(s) : #Al-Ghazali

Partager cet article

Repost 0