Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  

ssde5

Al-Hikam

Paroles de sagesses

de L’Imâm Ahmad Ibn 'Atâ'illâh As-Sakandarî

Chapitre 11



- Ne méprise le wird (les exercices spirituels) que l'homme à l'ignorance crasse. L'influx divin (wârid) existera encore dans notre vie future, tandis que le wird cessera avec notre vie en ce bas monde. Ce qui demande le plus notre attention, c'est ce qui ne peut être remplacé. Le wird c'est Lui qui le demande de toi, et l'influx divin c'est toi qui le Lui demandes. Quelle différence entre ce qu'Il demande de toi et ce que tu Lui demandes !

- L'arrivée des secours (divins) est en proportion de la prédisposition. Les Lumières divines affluent suivant la pureté du for intérieur (sirr).

- L'étourdi songe, le matin, à ce qu'il fera (dans la journée) ; l'homme raisonnable pense à ce que Dieu fera de lui.

- Les dévots ainsi que les ascètes ne s'effarouchent de toute chose que parce que, en toute chose, ils sont loin de Dieu ; s'ils L'avaient vu en toute chose, ils ne s'effaroucheraient de rien.

- Il t'a ordonné qu'en cette demeure tu médites sur Ses créations : dans l'autre demeure, Il dévoilera pour toi la perfection de Son essence.

- Sachant que tu ne saurais supporter d'être totalement séparé de Lui, Il t'a fait contempler Ses manifestations.

- Sachant qu'existe en toi une tendance à la lassitude, Dieu a varié les formes des pratiques pieuses ; connaissant ton impétuosité, Il a assigné pour elle des heures fixes, de telle façon que se soit la perfection dans l'accomplissement de la prière rituelle qui te préoccupe et non le fait de prier comme tel. Tout pratiquant n'est pas un orant.

- La prière rituelle (çalâh) purifie les coeurs : elle ouvre la porte des mystères.

- La prière rituelle est (en principe) un entretien confidentiel (munâjâh) avec Dieu, une source de pureté : en elle s'ouvrent les espaces des consciences intérieures et apparaissent les lumières du jour qui se lève.

- Connaissant l'existence de ta faiblesse, Il a réduit le nombre des prières rituelles ; et sachant le besoin que tu as de Sa grâce, Il en a multiplié les fruits.

- Toutes les fois que tu demandes (à Dieu) une récompense pour une bonne oeuvre, Il te réclame la sincérité dans son accomplissement ; qu'il suffise à l'auteur non sincère d'une telle oeuvre qu'elle le protège du châtiment.

- Ne demande pas de récompense pour ton acte, car tu n'en est pas l'auteur ; il doit te suffire comme récompense qu'Il l'agrée.

- Lorsqu'Il veut manifester Sa faveur envers toi, Il crée en toi une (bonne oeuvre) et te l'attribue.

- Infini sera le nombre de tes actes blâmables, s'Il t'abandonne à toi-même. Tes actes louables ne cesseront pas tant qu'il manifestera en toi Sa générosité.

Tag(s) : #Hikam de ibn Ata' Allah

Partager cet article

Repost 0