Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

10312486_10152148361710886_7040066774054902069_n.jpg

Les Fleurs de l'Unite: Un Dieu. Une Foi. Un Amour.

 

Par Cheikh Hisham Kabbani

Rencontre Interreligieuse en Californie - 18 Mars 2007.

 

Cheikh Hisham Kabbani présenta ce discours devant une audience de plus de 500 personnes au Temple Bouddhiste Senshin de Los Angeles. L’audience était composée de Chrétiens, de Juifs, de Bouddhistes et de Musulmans.

 

"En tant qu’êtres humains nous devons toujours essayer de participer à des rencontres spirituelles afin que nous puissions ressourcer notre foi. En effet le fait de partager notre amour avec les autres nous permet de découvrir qui nous sommes réellement : vous pouvez voir vos propres erreurs lorsque que quelqu’un vous donne des conseils et cette personne verra également ses erreurs lorsque vous lui en donner. Cette relation fraternelle permet de maintenir l’harmonie entre êtres humains. C’est ce que Roumi, le saint homme de Dieu, expliquait lorsqu’il dit : « je ne sais pas qui je suis ; je suis un Zorastrien ou bien un Musulman ou bien un Chrétien ou encore un Juif. Je suis ceci, je suis cela… Je suis tout à la fois ». Cela signifie que nous devons êtres unis ensemble. Partageons ensemble et surtout soyons unis afin que nous puissions créer une vie harmonieuse pour l’humanité.

J’ai voyagé partout dans le monde. J’ai rencontré des présidents, des politiciens, des ministres, des premiers ministres, des ambassadeurs, des rois, des princes, des princesses, des personnes pauvres, en bref toute sorte d’individus de tous les milieux imaginables et j’ai eu ainsi la preuve que ce que le Prophète (Paix et Salut sur son âme) a dit est la vérité. Il a dit : « les êtres humains sont égaux tels les dents d’un peigne ». Quelle différence y’a-t-il entre un roi et une personne pauvre ? Aucune. Tous les deux vont mourir un jour. Tous les deux seront enterres un jour. Ce qui les unit est l’Amour. S’ils ont de l’amour pour chacun ce sentiment d’harmonie grandira en eux. L’Amour pour son prochain préserve la réputation et les bons souvenirs des gens ; il préserve et favorise le bon caractère. Cet amour est tout ce que nous laissons derrière nous avant de nous en aller vers Dieu. C’est pourquoi le Prophète Mouhammad, paix sur lui et sur tous les autres prophètes, a dit : « les êtres humains sont égaux tels les dents d’un peigne ». Il n’y a aucune différence entre les êtres humains si ce n’est par leur intégrité, leurs bonnes actions, leur sincérité et leur piète (taqwa en Arabe).

 

Tel est notre message aujourd’hui et j’espère moi aussi avoir été capable de me retrouver à travers vous car notre rencontre m’a fait penser à regarder mes propres erreurs et à essayer de les corriger. Historiquement il y a eu beaucoup de rencontres entre religions pareilles à celle-ci. De telles rencontres sont importantes et elles ont existé dans tous les courants religieux. Chacun d’entre nous est telle une bougie et chaque bougie produit une flamme unique. Cette flamme est soit rouge, soit jaune, soit blanche… Chacun est heureux avec sa bougie et tous ensemble nous produisons de la lumière. Soyons donc unis ensemble. Regardez ces deux fleurs blanche et rouge (Cheikh Kabbani montre du doigt deux fleurs qui sont devant lui) : ensemble elles produisent une belle harmonie. Si elles étaient toutes les deux rouges elles n’auraient pas été aussi jolies ensemble. Les couleurs différentes produisent une plus belle harmonie. Nous sommes telles ces deux fleurs : nous avons plusieurs couleurs mais nous sommes tous dans le même Jardin. C’est tout ce qui est important. Que Dieu vous bénisse et qu’Il vous supporte et nous aide à trouver notre Moi intérieur.

Je comptais vous retenir pour plus longtemps mais je pense que ces quelques mots sont importants car si nous pouvons découvrir notre Moi intérieur nous pourrons accomplir de grandes choses. Gardons donc cette leçon en nous et appliquons-la aux paroles qui sont écrites sur l’insigne qui est a l’entre du temple. Il est écrit « Perdu et Retrouvé ». Je n’ai pas lu toute l’insigne mais peut-être que certains d’entre vous savent ce que cela signifie… Lisez donc ces mots attentivement “Perdu et Retrouvé” car nous ne pouvons pas nous retrouver intérieurement si nous ne sommes pas perdus d’abord. En effet la condition est d’être perdus. Ne dites pas « oh non, nous ne voulons pas être perdus ». Ce n’est pas grave, acceptez d’être perdus pour quelque temps, tels les adolescents d’aujourd’hui car ils pensent souvent qu’ils sont perdus dans cette société. Nous devons accepter d’être perdus pour un temps car on ne peut pas apprécier un gourmet agréable tant qu’on n’a pas gouté à un plat amer. De la même manière l’amertume vous permet de mieux apprécier l’importance de la joie. Considérez combien vous êtes heureux lorsque vous goutez à un bon gourmet sucré. Un peu de sucre après un plat amer vous rend tellement heureux.

 

Justement hier j’étais en train d’expliquer les différents degrés dans le gout de notre foi. Je disais qu’il existe une foi amère : vous croyez en l’existence d’une Réalité Supérieure et d’un Dieu unique mais votre croyance est amère tel un fruit qui n’est pas encore mur. Donc vous avez la foi mais vous n’arrivez pas encore a y « gouter ». D’un autre coté, il existe une foi qui est très sucrée et agréable. Et entre ces deux degrés de foi se trouve un autre qui semble sucré lorsque vous y gouter mais dont le gout est produit par du sucre artificiel tel celui des marques de sucre diabétique Splender, Equal et Sween N Low (rires de l’audience). Ce degré de foi vous offre le gout du sucre mais il ne vous donne pas son énergie. Il est vide car il n’y a rien à l’intérieur. C’est pourquoi Roumi a dit : « Je suis a la recherche de moi-même et je me cherche la ou je peux me trouver ». C’est pourquoi Boudha disait également : « Je veux aller chercher mon Moi intérieur et trouver la Réalité ». Et c’est egalement pourquoi chaque personne demande à trouver la Réalité (Haqq en Arabe). Le Prophète Mouhammad (Paix et Salut sur son âme) avait l’habitude d’aller méditer dans une cave chaque année afin de se retrouver, et cela jusqu'à ce qu’il atteignit l’âge de 40 et que l’Archange Gabriel vint à lui tel qu’il vint à Jésus et a Moise.

 

Ainsi toutes les traditions et cultures religieuses furent à la recherche de la Réalité mais elles ont d’abord eu à gouter aux plats amers car elles étaient perdues. De nos jours beaucoup de personnes font face à des problèmes car elles sont perdues. Pourquoi est-ce que Roumi n’avait pas ce genre de problemes ? Son seul problème était la douleur de l’Amour qui le tenait éloigné de la Présence Divine. Il n’avait pas de problèmes pour manger ou boire. Par contre il avait un problème pour se trouver. O mes bien-aimés frères et sœurs, prions tous ensemble dans nos différentes religions et fois afin que Dieu inspire nos cœurs pour que nous puissions nous trouver.

Que Dieu vous bénisse et je vous remercie beaucoup.

 

 

Wa salaamou aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouhou.

 

Source http://www.conseilsupreme.org/

Partager cet article

Repost 0