Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

 

20140207_175620.jpg

 

 

Shaykh-Hisham.jpg

 

ETUDIEZ CE QUI EST CONTENU DANS LES LIVRES AFIN D’APPRENDRE LA SHARIA ET L’ADAB ENVERS LE SHEIKH

Mevlana Sheikh Hisham | Michigan | E.U.A. | 26/02/2012

 

A`oodhu billahi min ash-Shaytaani ‘r-rajeem. Bismillahi 'r-Rahmani 'r-Raheem. Nawaytu 'l-arba`een, nawaytu 'l-`itikaaf, nawaytu 'l-khalwah, nawaytu 'l-`uzlah, nawaytu 'r-riyaadah, nawaytu 's-sulook, lillahi ta`ala fee haadha 'l-masjid.

Les livres représentent le chemin de l’apprentissage. Car sans livres, vous ne pouvez prétendre savoir quelque chose. Vous pourriez dire  "pour quelle raison changent-t-ils leur discours ?" Auparavant, nous disions que la connaissance vient du coeur et aujourd’hui nous disons qu’il faut faire usage des livres, ceci parce que, de manière générale, la plupart des musulmans ne lise pas. Et il y a trois sortes de musulmans : ceux qui ne lisent pas, ceux qui lisent, et ceux qui sont affiliés à une honorable et respectée Tariqa parmi lesquels certains lisent, et d’autres encore disent que cela n’est pas nécessaire.

Tout le monde ne se ressemble pas. Ceux qui lisent, c’est ainsi qu’ils apprennent ; ceux auxquels Allah décide de leur accorder des révélations dans le coeur n’ont pas besoin de lire : c’est le cas des Awliya, mais pour les gens du commun comme nous, lire est une nécessité.

Vous dîtes suivre un Ordre Soufi – l’état de Ihsan qui correspond à la description du Prophète à l’Archange Gabriel concernant l’état de perfection ; Toutefois, même si vous obtenez cette station, vous devrez avoir à pratiquer la lecture. Personne ne peut vivre sans lire ; un médecin, s’il ne lit pas les ouvrages de médecine qu’il étudie, ne peut devenir médecin. Un musulman ne peut être véritablement musulman s’il ne lit pas les ouvrages de sa religion. Les livres sont en cela importants, et surtout pour ceux qui prétendent "prendre" l’inspiration spirituelle lorsqu’ils parlent aux autres. Ils disent  "l’inspiration vient et nous parlons ». Ah, et alors, qu’en est-il de CE Livre qui a été révélé par Allah au Prophète ?

Bismillahi 'r-Rahmani 'r-Raheem. Alif. Laam. Meem. Dhalika ‘l-kitaabu laa rayba feehi hudan li ’l-muttaqeen.

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux. Alif - Lâm – Mîm. Voici le Livre qui n'est sujet à aucun doute. C'est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur. [Sourate Al Baqara]

Allah dit dans le Saint-Coran qu’il est "Mère de tous les Livres" alors comment osez-vous prétendre ne pas avoir besoin de livres ? Ces gens là s’assoient et commencent à parler, alors qu’Allah a révélé au Prophète LE Livre, Le Livre Réel : le Saint-Coran. Et Allah l’a appelé, en son sein même, "Mère des Livres".

Et là, je m’adresse aux musulmans en général, et aux gens qui suivent le Soufisme – Ahl al Tassawuf : les livres sont importants pour vous, vous vous devez d’apprendre ! Et à ceux qui se disent mourides de Mevlana Sheikh, Sultan ul Awliyya : je leur dis, si Mevlana n’a pas besoin de livre, dans ce cas pourquoi sa maison en est-elle remplie ? Des livres de toutes les langues sur des étagères, tous ses discours sont traduits dans des centaines de langues ! Et si ce n’était pas nécessaire, pourquoi les aurait-on traduis ? Nous avons besoin de lire ces livres !

Dans la maison de Mevlana Sheikh à Damas, qu’Allah lui donne longue vie, vous pouvez voir des pièces remplies d’ouvrages ; Et bien des Sohbas et enseignements de GrandSheikh Daghestani sont eux-mêmes écris de la main de Mevlana Sheikh. Vous pouvez trouver des centaines de livres relatant les enseignements de Grandsheikh et Mevlana Sheikh [nous] les lit de temps en temps. Alors ne dîtes pas "Pourquoi ai-je besoin de lire ?" Car ce dont nous avons besoin, c’est justement de lire ces livres !

Allah a révélé le plus beau des Messages dans Son Livre, enseignant en son sein-même et de manière répétée, des versets provoquant chez ceux qui les lisent, un "trouble" dans leur coeur.

Allah a fait descendre le plus beau des récits, un Livre dont [certains versets] se ressemblent et se répètent. Les peaux de ceux qui redoutent leur Seigneur frissonnent (à l´entendre); puis leurs peaux et leurs coeurs s´apaisent au rappel d´Allah. [Sourate Al Zumar]

C’est dans le livre de l’Imam Nawawi Ash Shafi _ At-Tibyaan fee Adab Hamalat al-Qur’an_ ou "[De] l’explication de la Clarté et le Respect de ceux qui portent [en eux] le Saint-Coran." Il est l’auteur du "Jardin des Vertueux _ Riyad As Salihin". Ce livre vous montre parfaitement la nature des règles de discipline existant entre le professeur et son élève, et pas seulement dans la Tariqa. Mevlana Sheikh a dit, il y a deux jours "Nous suivons la Sharia !" et la Sharia établit les fondements et ordres divins d’Allah au Prophète, que nous nous devons nous-mêmes de suivre !

Le Saint-Coran nous dit

"Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu´il vous interdit, absentez-vous en. [Sourate Al Hashr]

Il ne s’agit pas que de Tariqa : tout élève doit le respect à son professeur, que ce soit dans la Connaissance des gens du commun ou la Connaissance cachée des élites concernant les réalités du Saint-Coran. Dans les deux cas, vous devez faire preuve de discipline envers votre professeur/Sheikh.

Bien des gens pensent que seuls les mourides d’une Tariqa doivent respecter leur Sheikh, en réalité c’est faux ! Les gens de Tariqa et ceux en dehors doivent de toute façon respecter leur professeur quelle que soit la discipline, et faire preuve de bonne manière à leur égard.

L’Imam Nawawi explique dans son livre l’importance de l’attitude et du comportement en présence du Sheikh, et cela ne concerne que des professeurs du commun mais avec les Awliya vous devez être extrêmement vigilant quant aux mouvements et aux attitudes que vous avez. Lorsqu’il vous dit quelque chose, vous devez suivre et écouter ! Un professeur dans une école, il ne vous viendra jamais à l’idée de refuser ce qu’il dit ou de lui dire qu’il a tord : il explique pour que vous compreniez les enseignements et si vous échouez, vous n’allez pas plus loin dans votre avancement. Mais les Awliya ont un coeur tellement grand qu’ils couvrent les fautes de leurs suivants. Mais lorsqu’il y a trop de transgression et qu’ils outrepassent les limites, alors le Sheikh les stoppe et leur dit « Assez ! Je ne veux pas de ces gens ici, Partez ! »

L’Imam Nawawi dit "un étudiant de l’Imam Shafi a dit : Je n’ai pas osé ne serait-ce que boire de l’eau en sa présence [du Maître] alors qu’il était devant moi et me regardait, par respect pour lui"… Et aujourd’hui, beaucoup s’assoit près de Mevlana Sheikh… et certains alors même qu’ils ne sont même pas en état de pureté rituelle ! Ils parlent, mangent, rient, etc. coute, en silen

Et ô combien sont lourds les fardeaux qu’il porte

Alors comment pouvez-vous comparer ces deux attitudes si vous n’apprenez pas cela dans ce genre d’ouvrages ? Si vous ignorez le comportement de ceux qui vous ont précédé envers leur Sheikh, comment voulez-vous apprendre comment vous comporter envers le vôtre !

Vous devez apprendre des enseignements des anciens, comprendre ce qu’ils ont transmis et le suivre !

Dis: "Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi, Allah vous aimera alors et vous pardonnera vos péchés. Allah est Pardonnant et Miséricordieux." Et [ces gens] suivent le Prophète, et les Maîtres.

Et combien de personnes se tiennent devant le Sheikh, comme s’ils faisaient partie de sa famille ? Les membres de la famille du Sheikh peuvent vaquer à leurs occupations en sa présence car c’est leur père, et cela est normal et acceptable ; mais cela ne vaut pas pour un mouride, pour lequel il est demandé de se tenir avec Adab en présence de son Sheikh. De plus, vous devez savoir vous comporter avec retenue et ne pas élever la voix en sa présence. Et si nous ne prenons pas compte de ces principes, et qui sont de petites problématiques, alors comment comptons-nous être vigilant face aux plus grandes questions ?

Il est relaté par le Prince des Croyants, Sayyidina Ali – et plusieurs fois j’ai entendu cette histoire de Grandsheikh, qu’Allah bénisse son âme… D’ailleurs, dans la zawiyya de Grandsheikh il y avait de chaque côté des coussins où chacun pouvait prendre place, et la mixité n’existait pas. Il n’y avait aucune femme de présente, cela parce que les femmes avaient déjà leur propre session les lundis, et la Sharia indique qu’hommes et femmes doivent être séparés.

Grandsheikh avait ordonné à Hajja Anne, la femme de Mevlana Sheikh et mère de Hajja Naziha, de faire le dhikr dans sa maison. Et à ces moments, Mevlana Sheikh lui-même était interdit de séjour dans leur maison durant le dhikr, et s’il devait être chez lui, il restait dans ses appartements à l’étage et ne redescendait que trois heures, après que les femmes aient terminé leur dhikr.

Et aujourd’hui, où la voyez-vous la Sharia ? Ces principes sont des sujets communs et Mevlana Sheikh supporte tellement de problèmes de la part de ceux-là même qui ne comprennent rien à sa manière de vivre et à celle de Grandsheikh, et qui pourtant se croient être tellement proches de lui ! Ce genre de personnes ne prend pas soin de la Sharia et Mevlana Sheikh a donné ses directives, au dernier Vendredi saint, il y a deux jours et ce afin d’être sûr que les gens comprennent qu’ils doivent suivre la Sharia de manière complète et dans tous les aspects qu’elle englobe.

J’ai donc été témoin à plusieurs reprises de Sohbas de Grandsheikh, qu’Allah bénisse son âme, dans lesquelles il disait "Lorsqu’une personne entre, ne regardez pas [vers la porte pour voir qui entre] car dans la Tariqa c’est contre la Sharia". Toute votre concentration doit être entièrement tournée vers le Sheikh uniquement, et non sur qui entre et qui sort car cela, ce ne sont pas nos affaires. Cependant, en ce qui nous concerne nous apprenons donc pour le moment, très bien.

Mais Grandsheikh dit que même s’il n’y a pas de Sohba et que les gens sont simplement assis à boire le thé avec le Sheikh et l’écoutent s’il dit quelque chose, ils n’ont pour autant aucun droit de regarder [autour] pour voir qui entre ou sort car ils doivent être concentrés sur le Sheikh uniquement.

Et si quelqu’un entre, il dit simplement "As Salaam Alaykum" dans son coeur afin de ne pas déranger la réunion, et s’il lui est possible de se frayer un chemin, il doit aller voir directement le Sheikh et le saluer : c’est le seul auquel il dira "As Salaam Alaykum", puis il va s’asseoir là où il peut. Ce n’est pas comme certains qui vont dire "Salaam Alaykum" à chacun d’entre les personnes présentes, serrent la main et se mettent à parler "Comment ça va ? Ca fait longtemps qu’on ne t’as pas vu !"

Et sachez que le Sheikh observe et voit qui prend soin de l’Adab, et qui ne s’en soucie guère. Les Awliya ont leur propre balance céleste : c’est cela que j’ai vu et entendu.

Et Grandsheikh a également dit "Lorsque je donne une Sohba, ne faîtes pas descendre son degré. Et même si vous vous grattez simplement la tête, le pouvoir de la Sohba descend de 7 degrés !" Satan vient toujours lorsqu’il y a une Sohba pour vous incommoder ici et là, irriter telle ou telle partie de votre corps et vous rendre inconfortable. Lorsque les gens prient, vous pouvez les voir se gratter, faire des mouvements par ci par là, brosser leur barbe… Ils bougent tellement dans tous les sens qu’ils finissent par gâcher leur prière.

Et qu’à dit Sayyidina Ali "Par le droit que possède le savant à ton égard, tu es supposé donner le salam à tout le monde de manière collective, mais tu dois montrer de façon individuelle ton respect et donner tes salutations nommément au professeur ou au savant : lorsque tu arrives devant lui, donne lui ces salutations spécifiques à lui seul, et non à tous les autres."

L’Imam Nawawi a mentionné cet enseignement comme issu de Sayyidina Ali. Alors, avons-nous besoin des livres ? Assurément ! Ce livre explique quelle est la relation qui lie l’élève au professeur. Lorsque vous êtes assis devant le Sheikh, vous devez être véritablement face à lui et cela vaut également pour celui qui est le plus éloigné. Quelle que soit la place que vous trouviez, vous devez lui faire face et ne jamais lui tourner le dos ou vous asseoir sur les côtés. Trop de gens s’assoit sur les côtés et étendent leurs pieds malodorants en face des autres ! C’est une attitude irrespectueuse.

 

- Ne faîtes pas signe de la main à qui que ce soit : parfois, on veut quelque chose et on fait signe à quelqu’un. Cela est interdit, et pourtant nous faisons cela tout le temps ! Alors faisons-nous preuve de discipline ? Nous essayons, mais il y a encore du travail.

- Ne faîtes pas des clins d’oeil comme pour saluer quelqu’un alors que vous êtes dans la mosquée du Sheikh.

- Si le professeur vous dit quelque chose, ne lui dîtes pas "Tel savant dit le contraire !" car seul un savant peut éventuellement enseigner à un autre savant. C’est une humiliation.

- En présence du Sheikh, ne médisez pas les uns des autres et combien pourtant vont le voir pour dire "Celui-ci a dit ceci ou cela."

- Lorsque vous êtes dans l’assemblée, ne discutez pas de tout et de rien avec votre ami. Parlez si nécessaire, autrement restez silencieux.

- Lorsque le Sheikh se lève, n’accourez pas pour embrasser son vêtement etc., pour obtenir sa Baraka. Ne faîtes pas ce genre de choses, mais restez plutôt à l’écart et gardez vos distances. Car plus vous agissez de la sorte, et plus le respect s’amoindrit. Soyez respectueux de l’Adab le plus complet. Mais qui l’est aujourd’hui ?

- Ne soyez pas impatients que le Sheikh termine sa Sohba : plus vous restez [assis], plus c’est meilleur pour vous.

Voilà donc ce que Sayyidina Ali a conseillé aux Sahaba, et ce afin de les enseigner. Ceci n’est qu’une lecture pour vous montrer combien il est important d’accomplir les ordres du Sheikh afin de prendre acte de [l’importance de] la Sharia.

 

Un des aspects de la Sharia sur lequel Mevlana Sheikh a insisté est d’honorer le principe du mahram. Lorsqu’une femme veut aller au Hajj par exemple, il lui est demandé de venir accompagnée d’un père, oncle, frère, ou beau-frère [marié à la soeur]. Un homme de cette condition est un mahram : ce qui signifie qu’on ne peut pas épouser.

Pour ce qui est des quartiers privés du Sheikh, n’outrepassez pas les limites : car si vous n’êtes pas de sa famille, c’est agir contre la Sharia car il est haraam d’entrer dans les appartements privés du Sheikh car sa femme, ses filles, ses fils et leurs femmes y sont tous. Prenez garde dans ce cas à ne pas dépasser les limites ! Ne vous mélangez pas à la famille du Sheikh comme si vous en faisiez partie : vous n’en faîtes pas partie !

Allah dit dans le Saint-Coran

"Ô vous qui croyez! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite à un repas, sans être là à attendre sa cuisson. Mais lorsqu'on vous appelle, alors, entrez. Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu'Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché."

[Sourate al-Ahzab] - C’est bien clair "Ô vous qui croyez! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite […]"

 

N’entrez pas de vous-même, comme ceux qui disent "Ce n’est pas un problème la mixité ! Nous sommes au XXIème siècle !" Allah dit "Ô vous qui croyez! N'entrez pas dans les demeures du Prophète, à moins qu'invitation ne vous soit faite […]" S’il vous est permis, il n’y a pas de problème : cela signifie que le Prophète a donné son accord, et c’est cela la Sharia. Ce qui veut dire "Tu n’es pas autorisé à entrer dans ma demeure tant que je ne t’ai pas donné la permission d’y entrer."

Aujourd’hui, les gens vont et viennent dans la maison du Sheikh car ils s’imaginent qu’ils en ont le droit, mais non ils ne l’ont pas ! Il se peut que sa fille, ou sa femme, ou sa soeur, sa tante ou sa grand-mère ne soit pas habillée adéquatement ; Et sachant cela, comment pouvez-vous alors entrer sans permission ? Les gens entrent et sortent de leurs appartements sans permission aucune. Et c’est pourquoi Mevlana Sheikh a dit "Je supporte tellement de choses à cause de vous. Ca suffit !" Allah dit dans le Saint Coran que vous pouvez entrer si vous avez la permission, et lorsque vous venez pour être servi, ne venez qu’à l’heure du repas.

Qui êtes-vous donc pour "faire connaissance" ? Allah dit ensuite " […] sans être là à attendre sa cuisson." Il ne s’agit pas de dire que vous n’êtes pas des gens honorables, mais l’Islam c’est l’Islam ! Aujourd’hui, Satan dit "Prenez l’apéritif, et faîtes connaissance pour passer le temps ! "

Si vous voulez faire connaissance, allez le faire avec la personne qui vous accompagne mais ne faîtes pas cela dans la maison du Sheikh ! Asseyez-vous et mangez, puis partez mais ne vous amusez pas à "faire connaissance" !

Aujourd’hui, les gens s’assoient et se mettent à tchatter sur internet, minaudent entre eux et se chantent des chansons et que sais-je encore ! Le Saint Coran dit "Puis, quand vous aurez mangé, dispersez-vous, sans chercher à vous rendre familiers pour causer. Cela faisait de la peine au Prophète, mais il se gênait de vous (congédier), alors qu'Allah ne se gêne pas de la vérité. Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau: c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; […] " Cela signifie que vous ne devriez même pas le faire face à face, mais derrière un voile. Le Prophète et Allah n’aiment pas ces comportements, donc l’Islam ne le permet pas sauf si la permission vous a été donnée, autrement restez dans la limite car "[…] c'est plus pur pour vos coeurs et leurs coeurs; vous ne devez pas faire de la peine au Messager d'Allah, ni jamais vous marier avec ses épouses après lui; ce serait, auprès d'Allah, un énorme pêché."

C’est cela la discipline, ce sont les règles à respecter et ce verset du Saint Coran nous montre que nous manquons de discipline et nous avons besoin de beaucoup apprendre et étudier les livres traitant de la Sharia, le minimum étant de connaître ce qui est y enseigné en matière de discipline. J’ai plusieurs fois dis que dans les premiers temps, les Shuyuks ne donnaient la baya à personne, jusqu’à ce qu’elle ait étudié la Sharia. Grandsheikh n’a jamais donné baya à quiconque, si ce n’est à deux personnes, mais maintenant c’est comme de vendre des radis sur le marché « Baya ! Baya ! »… Il vaut mieux dans ce cas donner aux gens des radis ou des betteraves !

De nos jours, la Baya c’est de dire « Pose ta main sur le bâton, prends Baya ! » C’est donc cela la Baya ? Est-ce donc aussi simple ? … Enfin, Mevlana Sheikh donne largement la Baya car nous vivons une époque d’ignorance, et le but est de propager la miséricorde et la baraka.

 

Et à chaque période, la Baya a ses propres règles et ses propres significations, mais quoiqu’il en soit il faut savoir que nous avons besoin d’étudier [les livres]. Lorsque vous êtes malade, pourquoi allez-vous chez le médecin ? Il est comme vous et moi, mais il a étudié tant de livres de la terre au plafond, et ce afin d’être un jour médecin ! Vous voulez faire de vous-même un sheikh ou un enseignant, alors que vous ne connaissez rien à la Sharia : alors éduquez-vous plutôt et apprenez !

Le verset dans le Saint-Coran dit « Iqra ! Lis au nom de ton Seigneur ! » [Sourate al-`Alaq]. Allah dit au Prophète « Lis ! », mais nous nous disons « Ne lis pas ! » Celui qui n’ouvre même pas un livre de Sharia n’est pas qualifié dans la Tariqa.

Wa min Allahi 't-tawfeeq, bi hurmati 'l-habeeb, bi hurmati 'l-Fatihah.

SOURCE : Sufilive.

Tag(s) : #NAQSHBANDI

Partager cet article

Repost 0