Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

avss.jpg

 

avs j

  

Aïd al Adha 2012 sera différent de celui des années précédentes. En effet, depuis Mars 2012, un décret a été promulgué pour imposer un rythme dans l’abattage rituel. A savoir, l’application d’une durée minimale d’immobilisation en fonction des catégories d’animaux abattus comme le mentionne le décret :

Chez les ovins (moutons) et caprins (chèvres) :
La durée minimale acceptable d'immobilisation après jugulation (saignée) est de 14 secondes.


Chez les bovins (vaches, taureaux, bœufs) et veaux :
La durée minimale acceptable d'immobilisation après jugulation est de 45 secondes. Le respect de cette durée minimale ne se substitue pas au contrôle de la perte de conscience par l'opérateur à l'issue de cette durée. L’animal ne sera libéré du piège que s’il est inconscient lors de ce contrôle ; A noter qu’après avoir vérifié que l'animal est inconscient au moment de le libérer du piège, il est recommandé de le laisser en observation sur la zone d'affalage pendant 45 secondes supplémentaires avant de le hisser pour se prémunir du risque de reprise de conscience dans les 90 secondes suivant la jugulation. La pratique d’un étourdissement post-jugulation peut conduire, selon qu’il est accepté ou non, au déclassement de la qualification des carcasses selon les rites religieux. Si les animaux sont libérés du piège avant que la perte de conscience ne soit attestée, le vétérinaire officiel responsable de l'inspection sanitaire au sein de l'abattoir devra intervenir auprès de l'exploitant pour que celui-ci modifie son process, et proposer la suspension de l'activité d'abattage sans étourdissement préalable.1

Concrètement, si on prend l’exemple d’un abattoir comme celui de la SODEM2 qui a sacrifié pour le jour de l’Aïd al Adha 2011, 5500 bêtes en 8h, il ne pourra en sacrifier que 2750 pour la même durée avec ce nouveau décret. Par conséquent, le temps d’attente pour récupérer vos bêtes sacrifiées le jour de l’Aïd sera plus long que les années précédentes.


La patience étant une des vertus du croyant, nous rappelons à l’ensemble des musulmans que le sacrifice peut se dérouler sur les trois jours en plus du jour de l’Aïd al Adha3.

Le Président
Lahcène BELATOUI

Partager cet article

Repost 0