Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

325-381-thickbox-copie-1

 

 

L'Evangile selon Barnabé: Traduction et introduction de M. Djamil Cherifi

   

Introduction

 

 

Dans l'Encyclopédie britannique, sous le titre : "Littérature apocryphe, on lit : "L'Évangiles de saint Barnabé, dans le décret de Gélase (Decretum gelasianum), est décrit comme un document antérieur à saint Grégoire (VIe siecle)". Or l'existence d'un évangile attribué à saint Barnabé remonte, déjà, au début du premier siècle puisqu'il nous est rapporté, des travaux des premiers chrétiens, qu'un évangile fut découvert dans la relique d'un disciple de Jésus, appelé saint barnabé. Circulant librement, cet évangile fut même accepté comme canonique dans les églises d'Alexandrie et ce n'est qu'après 325 après J.C., au concile de Nicée, qu'il fut considéré comme apocryphe par le christianisme des conciles et interdit... Toutefois, signalons qu'un demi-siècle après le concile de Nicée, vers 383 après J.C, plus exactement, le pape saint Damase réussit à acquérir une copie de cet évangile et la mit dans sa bibliothèque privée.

 

Après le VIe siècle, il n'est plus fait mention de ce texte. On est donc en droit de supposer que son occultation ne fut pas innocente. Ce siècle, en effet, vit la naissance de cette foi nouvelle qu'est l'Islam.

 

Ce n'est qu'au début du XVIe siècle que nous apprenons, incidemment, l'existence d'un évangile en grec, attribué à saint Barnabé et se trouvant en la bibliothèque du pape Sixtos V (1585-1592). Un prête, frère Morin, ami de ce dernier, remarqua cet évangile, l'emprunta et le traduisit en langue italienne.

 

Le manuscrit fut découvert par J.F. Cramer, conseiller du roi de Prusse, qui, en 1713, en fit don au prince Eugène de Savoie.

 

En 1738, le manuscrit figurait parmi les ouvrages que le prince octroya à la bibliothèque impériale de Vienne.

 

De cet ouvrage, il existe, également, une traduction anglaise faite, en 1907, par Mr et Mrs Ragg et imprimée à Oxford, aux presse Clarenton. C'est de cette édition, qui est en notre possession, qu'est faite la présente traduction.

 

Cette traduction en anglais a mystérieusement disparu du marché. Deux copies de cette traduction existent, une dans le muséum britannique et l'autre dans la bibliothèque du Congrès, Washington, C.c.Quand à l'intérêt de cet évangile, il réside, non seulement, en la prédication de l'avènement du prophète de l'Islam, et ce en conformité avec les grands Textes sacrés, mais aussi en ce qu'il est, en une époque de dialogue oecuménique, comme l'a souligné l'orientaliste Henri Corbin, le "messager d'un Évangile éternel à l'intention d'une communauté d'élus issue des trois foyers abrahamique."

 

Mohammed Jamil Chérifi :

Ancien professeur à l'Institut musulman (Mosquée de Paris) diplômé de langue arabe et civilisation islamique à l'INALCO et à Paris III

Tag(s) : #SOUFISME

Partager cet article

Repost 0