Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

                582220_260783937370772_850205957_n.jpg

 Le Jeûne

Consistant en une abstinence de nourriture et de boisson, deux sources d'énergie à l'origine de l'aspect animal de l'homme, le jeûne a pour conséquence un affaiblissement du corps. À ce titre, il représente le moyen de dompter les désirs passionnels de l'âme qui sont autant d'armes au service de Satan et qui font obstacle à sa spiritualité: "En vérité, Satan se propage dans le fils d'Adam comme le sang [dans le corps ]. Amoindrissez son flot par la faim" a dit le Prophète (pbl) 

Pour autant, le jeûne ne saurait se réduire à une simple abstention de manger et de boire ; pour être pleinement efficace et jouer le rôle de protection (djounnah) que la Tradition lui assigne, il doit faire participer l'ensemble des sens de l'individu  "cinq actions rompent le jeûne :  la médisance, la calomnie, le mensonge, le faux témoignage et ... la concupiscence du regard " a dit le Prophète (pbl) et ce, afin de ne pas faire partie des gens dont il est dit qu'ils "... ne récoltent de leur jeûne que la faim et la soif ’’... 

  En dehors de sa dimension sociale et communautaire très affirmée, le jeûne apparaît comme un exercice incomparable de maîtrise de soi. Il permet au croyant d'affranchir son âme de ses désirs et instincts.

 Il est, en fait, l'école de la patience, ‘‘sabr’’, car il fortifie le caractère à travers la volonté, la retenue et la concentration. En un mot, il réclame de la part du jeûneur une attitude intérieure de totale disponibilité vis-à-vis de notre Seigneur : " Tout acte du fils d'Adam lui appartient sauf le jeûne car il est à Moi et c'est  Moi-Même qui en Suis la récompense", nous est-il rapporté dans une Tradition Sainte ( hadîth qudsî ). Accompli dans le respect de ses règles et conformément à son esprit véritable, le jeûne est un exercice sans pareil. Ce qui fait dire au prophète (pbl). à propos du jeûne du mois de Ramadan : " Si les serviteurs savaient la valeur du mois de Ramadan, ils souhaiteraient que l'année entière fut Ramadan... ". Si ce dernier jouit de cette considération c'est parce qu’il est le mois "... au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens et preuves claires de la bonne direction et du discernement..." Coran (II, 185). Cet événement est du reste commémoré lors de la Nuit du Destin - laylatou-l-qadr - une nuit impaire de la dernière décade du mois, une nuit "... meilleure que mille mois" Coran (XCVII, 3).

Ensuite, étant un mois " dont le début est miséricorde, le milieu pardon et la fin affranchissement du feu de l'Enfer " il est recommandé de multiplier les actes cultuels facultatifs ainsi que les œuvres de bienfaisance (prières, lecture du Coran, demandes de pardon, aumônes,...) afin de bénéficier des Faveurs divines inhérentes à ce mois particulièrement béni. 

Rappelons qu’en Islâm on distingue deux sortes de jeûne : obligatoire et surérogatoire. L'obligatoire comprend le jeûne lié à une période déterminée canoniquement, comme le jeûne du mois de Ramadan, et le jeûne non lié à une période déterminée tel que le jeûne votif, le jeûne expiatoire, le jeûne surérogatoire vicié et la compensation des journées non jeûnées, au cours du mois de Ramadan, suite à une tolérance légale.

 

Source : Naqshbandi.fr

Tag(s) : #RAMADAN

Partager cet article

Repost 0