Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

322

 

Ils sont là des milliers dans les aéroports
Ils sont dans les bureaux - dans les restaurants chics
Un peu plus de trente ans - décidant de ton sort
Tous habillés tendance - ils aiment le classique
C'est des mecs éphémères - sans archive et sans reste
Des hommes qui peuvent tout faire en anglais dans le texte
Des hommes qui peuvent tout faire - et le bien et le mal
Des ennuis - des affaires qui dégueule le journal
Ils ont l'absence hautaine des loufiats de la haute
Le reflet de l'argent égalise leurs traits
Ils se ressemblent tous et se vendent à la baisse
Achètent à la hausse et vivent sur les frais

Dis pas du mal des riches - Dis pas du mal des riches
On ne sait jamais ce qui peut t'arriver
La soif de gouverner - le gout d'anéantir

Seul avec son portable dans les aéroports
Poursuivant une idée très fuyante de lui
C'est un mec pressé - même quand il s'endort
Son bel ordinateur veille à côté de lui
Sa femme est quelque part derrière le Stock Exchange
Quand le premier milliard sera sur le tapis
S'il est toujours vivant il reproduira même des enfants
Impeccables qui auront tout de lui
Certains soir il raisonne - il cède à la fatigue
A l'auto dérision - au cynisme - à l'ennui
C'est sa part de bêtise - elle est inévitable
Mais il se reprend vite dans l'action et l'oubli

Dis pas du mal des riches - Dis pas du mal des riches
On ne sait jamais ce qui peut t'arriver - non...

Ils sont là des milliers dans les aéroports
Tous habillés tendance - ils aiment le classique
La musique Cubaine - les films asiatiques...
Allez Man - on se casse

Dis pas du mal des riches - Dis pas du mal des riches
On ne sait jamais ce qui peut t'arriver - non...

 

Bernard Lavilliers : Les tricheurs (Album arrêt sur image

2001)

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :