Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




On aura tout acheté, tout vendu, tout soldé.
Où sont passés les rebelles ? Dont le « Non ! » est un signe, la résistance un étendard ?
Où sont passés les rebelles ? Dont la conscience est amour, l’intelligence un espoir ?  

Les consciences endormies, la pensée uniforme, le consensus des généreux. « Il faut être » ouvert, bon, pacifiste et humain. « Il faut »… dans l’air du temps, de notre temps, il y a des mots, des illusions et bien des mises en scène. 
 
A nos frontières se meurent de honte, de souffrances et de doutes, les "clandestins", les « sans » papiers, les « sans » argent, les « sans » mémoire. Nos mots les accueillent, nos cœurs les réchauffent et nos actes les nient.  
 
On aura tout acheté, tout vendu, tout soldé
Où sont passés les rebelles ? Dont le « Non ! » est un signe, la résistance un étendard ?
Où sont passés les rebelles ? Dont la conscience est amour, l’intelligence un espoir ?  
 
Notre poésie, notre lâcheté. Les beaux mots pour ne rien changer. La Nature qui s’abîme, les peuples que l’on oppresse, de Chine, de Palestine, d’Irak, d’Afghanistan et de l’Afrique entière. Nos valeurs sont si belles, leur destin si laid : coupables de tout, responsables de rien.  
 
Des bleus au cœur, à l’âme, à l’amour. Des vies de plus en plus artistiques…qui gardent de l’art l’illusion et bafouent l’expression. Sans création… des désirs, de l’émotion, un art sans art. Le divertissement des ennuyés, le goût des libres sans liberté.  
 
On aura tout acheté, tout vendu, tout soldé.
Où sont passés les rebelles ? Dont le « Non ! » est un signe, la résistance un étendard ?
Où sont passés les rebelles ? Dont la conscience est amour, l’intelligence un espoir ?  
 
Cette jeunesse qui dit « non » avec les armes de sa soumission. Qui crie les mots de sa liberté enchaînée aux barres de sa prison. Colonisés par l’ennui, en mal de « nouveau », d’ivresse et d’oubli. Libres de penser qu’il n’est plus de pensée libre et heureux de pouvoir le crier et… le penser. Enchaînés.
 
Quelle douleur habite ce monde ? Quelle folie vente sur nos êtres ? Dans l’univers des perroquets qui répètent et des moutons qui suivent…qui donc a ce pouvoir de faire de nous des moutons-perroquets, heureux, en troupeau, négociant les souffrances, noyés d’espérances.  
 
On aura tout acheté, tout vendu, tout soldé.
Où sont passés les rebelles ? Dont le « Non ! » est un signe, la résistance un étendard ?
Où sont passés les rebelles ? Dont la conscience est amour, l’intelligence un espoir ?  
  
Sommes-nous vivants ? Sommes-nous morts ? La symphonie des larmes, le concert des tristesses, le chant des solitudes, la marche des brisés… Le vide, la force. Et… murmurer à l’Un, confier à l’ami et offrir à l’amour ces quelques mots, ces larmes.
 
Sentir tout au fond, très au fond, au cœur du cœur de soi, la tristesse des étoiles, la plainte des forêts, la nature des Hommes. La tempête des vents réveillant le souffle, et le courage, et l’amour, et les fraternités.  
 
On aura tout acheté, tout vendu, tout soldé.
Où sont passés les rebelles ? Dont le « Non ! » est un signe, la résistance un étendard ?
Où sont passés les rebelles ? Dont la conscience est amour, l’intelligence un espoir ? 
 
 
J’ai eu envie de pleurer. Envie de partir.
Je cherche encore et je n’ai rien trouvé.
Ni les rebelles libérés du pire.
Ni le courage des cœurs en liberté.


Tag(s) : #TARIQ RAMADAN

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :