Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

saadi_shirazi.jpg
Je me trouvais une certaine année à Damas, sur le tombeau du bienheureux Prophète Jean (Yahya). Que la paix soit sur lui ! Un roi arabe, fameux par ses injustices, vint lui-même visiter ce tombeau et adressa des prières ferventes pour obtenir ce qu'il désirait; ensuite, m'ayant aperçu: Je rends hommage, dit-il, à la piété des derviches ; je respecte le commerce qu'ils ont avec Dieu : unis donc tes vœux aux miens, assiste-moi , je te supplie, car un ennemi terrible me poursuit et remplit mon âme d'inquiétude.

 Je lui répondis : c'est en se montrant doux et bienfaisant pour ses sujets qu'on détourne les coups de ses ennemis.

C'est un crime impardonnable d'épuiser la violence et les tourmens contre un être sensible et faible. Si tu ne sais pardonner les fautes, qui voudra te prêter la main si tu viens à tomber toi-même ? En semant le germe de l'iniquité, peut-on se promettre de bons fruits ? Cesse de faire le sourd, et administre la justice à ton peuple ; si tu ne le fais, la justice elle-même ne tardera pas à s'élever contre loi. Toute la postérité d'Adam ne forme qu'une même famille ; ils sont tous comme les membres d'un même corps : or, un membre peut-il souffrir sans que les autres s'en ressentent ?

 Si tu es insensible aux peines des malheureux, tu ne mérites pas le nom d'homme.

Tag(s) : #SAADI

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :