Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

 

cantique.jpg

 

 

lei.jpg

 

Il fallait à ce poème une nouvelle traduction qui par son souffle et sa musicalité parvienne à rendre cette ascension spirituelle lumineuse, vibrante et universelle. La traduction en vers de Leili Anvar restitue la dimension poétique du texte original et révèle sa puissance symbolique. Le résultat est sublime, fidèle à la lettre et à l’esprit d’‘Attâr.

  

 

Image1h.png

 

 

Que sais-tu du chemin que toi, tu devras suivre ?

Que sais-tu de la Voie qui te mènera à Lui ?

Quand tu recherches à le voir révélé, il se cache

Quand dans le caché tu le recherches, il se révèle

Sache qu'il se cache si tu le veux manifeste

Se donne manifeste si tu le veux caché

Et si tu Le recherche révélé et caché

Comme il est sans pareil, il n'est ni l'un ni l'autre

Si tu n'as rien perdu, il ne faut rien chercher

Quand on ne peut rien dire, il ne faut point parler… 

 

Ce que tu dis, ce que tu sais, ce n'est que toi

Connais-toi donc toi-même pour être cent fois toi

Mais Lui, connais-Le par Lui-même et non par toi

Car Lui ouvre la Voie vers lui, pas ta raison…

 

Chaque atome des mondes n'est pour toi qu'illusion

Ce que tu sais n'est jamais Dieu, mais ton idée...

Qu'est-ce que l’âme ? Une amante en errance de lui

Et le cœur ? Un soufrant, ensanglanté pour Lui

Ne dis pas "Lui", tu ne saurais Le désigner

Ne souffle mot puisqu'il ne saurait être dit

 

Toi qui est fils d'Adam, tout pétri d'ignorance

Sois digne de ton Père et acquiers sa science

Tous les êtres que Dieu a créés du néant

Se sont tous prosterné devant Lui, l'adorant...

Extraits : Le Cantique des Oiseaux

Tag(s) : #LIVRES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :