Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

                          148550_10151315640777767_1743203507_n.jpg

Le jeûne de l’élite 

L'imam Al-Ghazali

Le jeûne de l’élite est celui des êtres pieux et vertueux. Il consiste à éviter que le péché envahisse les facultés. Il est rendu parfait par six dispositions :

 

1Baisser le regard et de se soustraire ainsi à la considération de tout ce qui est blâmable et réprouvé, et de tout ce qui préoccupe le cœur et le distrait du souvenir de Dieu (dhikr Allah)

 

2- Retenir la langue du bavardage, du mensonge, de la calomnie, de la médisance, de la tenue de propos indécents, du maltraitement, de la dispute, de la contradiction…

 

3Ne pas écouter ce qui est réprouvé. En effet, quand certains propos sont interdits, il est logique de ne pas y prêter attention. C’est la raison pour laquelle Allah n’a guère fait de différence entre celui qui prête l’oreille et celui qui se nourrit d’un bien illicite ;

 

4- Empêcher les membres, tels que les mains et les pieds, de pécher et d’accomplir des actes réprouvés, à retenir son estomac des désirs au moment de la rupture du jeune le soir. C’est qu’en effet, le jeûne n’aurait pas de signification si, étant abstention de nourriture permise, on le rompait avec ce qui est interdit [c’est-à-dire avec excès]. Un tel jeûneur serait alors comme celui qui construirait un château en détruisant une cité pour y parvenir ! La nourriture licite ne nuit que par sa quantité et non par son espèce… Le jeûne implique la modération…

 

5- Ne pas absorber beaucoup de nourriture licite au moment de la rupture du jeûne de manière à ne pas se remplir l’estomac. Aucun vase n’est plus détesté de Dieu qu’un ventre qui regorge de choses permises. Et comment le profit du jeûne qui est de réduire les ennemis d’Allah et de maitriser la passion serait-il obtenu si le jeûneur compensait au moment de la rupture ce qu’il n’avait pu absorber depuis le début du jour… Il est notoire que le but du jeûne est de réaliser la vacuité et de briser les passions afin de se préserver par la crainte pieuse… S’il devait [à la rupture du jeûne le soir] totaliser ce qu’il mange habituellement, [en ne jeûnant pas], le jour et la nuit, son jeûne ne lui serait d’aucuns profit

 

6Après la rupture, à ressentir crainte et espoir dans le cœur, devant l’incertitude de savoir si le jeûne sera agréé. Si tel est le cas, l’être ainsi concerné sera parmi les Rapprochés, mais si, au contraire, son jeûne est refusé il se trouvera d’entre le Réprouvés. Il devra donc veiller à garder cette attitude à l’issue de chaque œuvre d’adoration…

 

Sources : Les secrets du jeûne en Islam de l'imam al-Ghazali

Tag(s) : #RAMADAN

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :